2ème Jour de tournage : "Fall Asleep (Sweet Dreams)"

21 Septembre 2014



Après une courte nuit de sommeil, je me lève pour ce deuxième jour de tournage. Je profite de mon avance sur l’heure du départ pour aller faire quelques emplettes à la petite supérette située à quelques pas de chez moi. Puis une fois rentrée, je vérifie que tout est bien là. Nous chargeons la voiture et nous partons.Le trafic est fluide encore une fois et nous arrivons rapidement malgré un petit retard. Une fois sur place, tous les figurants passent au maquillage car aujourd’hui, tout le monde est maquillé dès le début du tournage. En attendant, nous tournons une scène au niveau de notre feu de camp à présent éteint. Accompagnés d’Agnès qui nous mitraille avec son appareil photo, nous prenons le temps de tourner la scène finale.

Une fois la chose faite, nous rejoignons la petite équipe. On s’installe au niveau de la serre en attendant que les figurants soient prêts, et je me rends compte que j’ai oublié quelque chose de très utile : LES PAILLES ! Eh oui, étant donné que nous serons tous maquillés et pour éviter qu’Angéliqua refasse constamment des retouches, il est plus simple de boire à la paille. C’est donc avec Agnès que je pars en vadrouille pour acheter des pailles. Par chance, nous croisons Dominique, le propriétaire des lieux qui nous indique le chemin pour aller à Super U.

"Première à gauche, tout droit et vous y êtes !"

Rien que de penser au trajet que nous avons fait la veille pour trouver le Super U et finalement atterrir chez Lidl, ça me fait bien rire. Le Super U était à 5 minutes à peine de notre base… nous aurions même pu y aller à pieds pour peut-être quinze minutes de marche. Bref, nous partons donc acheter des pailles et le tour est joué. À mon retour, je découvre les visages blafards et ensanglantés des figurants qui ont également endossés leurs blouses. Angéliqua s’est lâchée sur les maquillages nous laissant découvrir ses talents. Elle est vraiment douée. Pour la petite anecdote, cette maquilleuse tip top m’a été conseillée par son ancienne école donc je ne la connaissais pas et n’avais pas vu son travail en amont. Comme nous voulions des maquillages classés Effets Spéciaux, j’appréhendais un peu du résultat. Heureusement pour nous les créations d’Angéliqua étaient bluffantes de réalisme. On prenait un plaisir à s’imaginer quel malheur avait pu arriver à chaque participant pour qu’il se retrouve blessé ainsi.


Ensuite est venu mon tour. Le même maquillage que la veille bien entendu, pour être raccord avec les plans déjà tournés. Je me suis donc installée confortablement, laissant la magie d’Angéliqua opérer. Pendant ce temps là, nos très chers Fantômes ont rejoint la serre pour commencer à tourner et répéter les prises qui devaient être tournées en ma présence. Dans cette petite pièce où se trouve également une volière, le mur est taché de rouge ocre, sous forme de « dégoulinures ». Ce qui donne l’impression que du sang a coulé sur celui-ci. L’effet visuel est frappant.


Après mon passage au maquillage, je cède ma place à Fanny et rejoins la petite équipe qui sont prêts. Quelques prises devant le mur rougi, puis nous les « enfermons » dans la volière. « C’est dans le scénario ? » demandais-je.« Je ne me rappelle même pas avoir écrit ça ! »Peu importe, scénario ou pas, cette scène peut être géniale, si bien que nous nous y attaquons. On place les Fantômes, on place le spot, on test mais… Il n’y a pas assez de lumière sur moi, je suis complètement dans l’ombre. Plan B : on se sert des nouvelles technologies en allumant les lampes torches intégrées à nos téléphones (deux suffisent). Puis, pour les relever de manière à éclairer mon visage, on prend une chaise et d’autres objets. C’est beaucoup mieux ainsi.




Ensuite, nous enchaînons les prises, tout en jonglant entre les différentes pièces de notre immense lieu de tournage. Puis viens l’heure du repas où nous nous installons de nouveau à notre emplacement pique-nique. Le silence s’empare une nouvelle fois des lieux alors que nous nous rassasions. Soudain, alors qu’il mastiquait tranquillement son sandwich, Sylvain perd un bout de peau… je vous rassure, il ne s’agit que d’un morceau rajouté par notre super maquilleuse, qui se décolle dû aux mouvements de la mâchoire. Angéliqua lui enlève cette « croûte » qui se détache sans arrêt, et la pose non loin d’elle, pour la récupérer et la coller de nouveau une fois le repas terminé.


"Beurk ! J’ai mis la main dans la croûte !" – Angéliqua.

Une fois le repas terminé, Angéliqua procède à quelques retouches et c’est reparti pour la suite du tournage. Cependant, on ne s’est pas rendu compte qu’on avait carburé le matin et de ce fait, on a vite bouclé les scènes avec les Fantômes. Et lorsqu’on a vu la déception se dessiner sur leurs visage au moment où on a annoncé "Bon bah… c’était la dernière scène avec vous !", on s’est dit : "on peut peut-être trouver d’autres choses à leur faire faire". On a donc arpenté les différentes pièces de notre immense lieu de tournage pour laisser libre cours à notre imagination et nous avons finalement trouvé une nouvelle scène.



Une fois celle-ci tournée, on se concentre sur les scènes avec Fanny, notre sublime infirmière dont l’apparence (surtout au niveau du maquillage) m’a été inspirée par un personnage du film Insidious 2.

Encore une fois les prises s’enchaînent au fur et à mesure et tout va très vite. On a de nouvelles idées donc on prend le temps de rajouter de nouvelles scènes. Une fois la totalité des prises avec Fanny terminée, on passe à la dernière étape : tourner les scènes où je suis seule. Puis, une fois fini, il est temps de se dire au revoir pour cette dernière journée de tournage.

Au revoir et à bientôt…


#johanna #zaïre #sanatorium #video #music #clip


© 2020 - Johanna Zaïre Officiel

Angoulême, France

jz.officiel@gmail.com

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Pinterest - Black Circle
  • Musique Apple - Black Circle
  • Spotify - Black Circle